Our Blog

Seul avec mon équipe face à l’univers !


Silo Humain

Seul avec mon équipe face à l’univers !

On parle souvent des procédures qui créent des silos, aujourd’hui, je vous parle des humains qui créent des silos. Le gestionnaire qui se sent seul avec son équipe face à l’univers !

Situé entre ceux qui font les choses et ceux qui prennent les décisions stratégiques, le gestionnaire intermédiaire se sent souvent bien seul entre les deux sphères de préoccupations. Et certains établissent un silo ou une bulle protectrice autour de leur équipe, autour de leur gang.

En animant des groupes, j’utilise parfois le jeu « Gagnez autant que vous le pouvez  !». Il permet de vérifier les réflexes d’identification à son petit groupe comparativement à s’identifier à un grand nombre de personnes.  Le souhait de gagner au détriment des autres petits groupes ou de s’en protéger émerge la plupart du temps. Un mécanisme d’identification aux personnes proches se fait rapidement. Tandis que les autres deviennent un ensemble flou face auquel il faut réagir !

Dans la vraie vie, je vois aussi ce réflexe d’identification entre les membres du même département. Les vendeurs face aux acheteurs, les répartiteurs face aux camionneurs, les ingénieurs face à la shop … Bien que ce genre de cocon puisse générer une certaine satisfaction, cela peut devenir souffrant. Quand les valeurs du groupe prennent un distance par rapport aux valeurs du reste de l’organisation, un sentiment d’isolement se crée. Cela devient lourd pour le gestionnaire qui fait le grand écart entre son groupe et le reste de l’organisation. Le système immunitaire de l’organisation va réagir.

Comment s’en sortir ?

On parle de plus en plus de l’impact positif de la collaboration. Mais avec des silos humains, ce n’est pas compatible. Le gestionnaire qui a créé un silo doit remettre en question sa vision, son comportement parfois paternaliste/maternaliste, son jugement et recréer un lien avec l’organisation. Les comportements politiques qui caractérisent plus les stratèges sont souvent critiqués par les gestionnaires intermédiaires qui les décodent mal, se sentent maladroits dans ce qui est plus loin de la production ou la réalisation. Les stratèges quant à eux proche des chiffres, des parts de marché ne sont pas en contact avec la réalité de la gestion d’une équipe. Ils peuvent vivre un isolement aussi.

Il est impératif de rétablir la confiance entre ces deux centres d’intérêts complémentaires en valorisant la raison d’être de l’organisation, ses valeurs, ce qui unit au lieu de ce qui sépare.

Prenez action avant que les gens quittent, avant de votre gestionnaire vive un burn-out, appelez un coach professionnel certifié ! La vie est trop précieuse !

Je vous invite à vous inscrire à mon infolettre mensuelle du SPLING en affaires  et voici le lien vers mes autres articles de blog  dans lesquels je partage d’autres trucs et observations !

Corine Markey : Coach Professionnelle Certifiée, formatrice agréée et conférencière.

Tags: , , , , ,

Show Comments (0)

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!